langue

Français

Églises et monastères - Hall

Église paroissiale Saint-Nicolas - Hall

Hall in Tirol
L’église paroissiale de Hall, consacrée à Saint Nicolas, le patron des mineurs et des bateliers, fut construite avant 1281.

Après 1303, date à laquelle Hall fut élevée au rang de ville, on fit agrandir le chœur de cette église à une nef de style gothique. En 1345, on fit construire le clocher dont la partie supérieure s’effondra lors du tremblement de terre de 1670, et qui fut remplacé par un clocher à bulbe baroque.

Malgré la construction d’une nouvelle nef en 1352, l’église s’avéra une nouvelle fois trop petite après quelques décennies. Par conséquent, elle fut encore agrandie en 1420. Ce fut une entreprise ardue : faute d’espace au sud de l’édifice, il fallut construire le mur sud de la nef au même endroit que l’ancien si bien que l’on ne put agrandir la nef que vers l’ouest et vers le nord.

Au XVIIIe siècle, l’intérieur de l’église fut baroquisé. Les fresques de plafond furent réalisées par le peintre de la Cour Josef Adam Mölk. Le maître-autel, dont le tableau fut peint par Jean-Érasme Quellin d’Anvers, élève de Rubens, date de 1657.

Dans le bas-côté septentrional se trouve la chapelle
 Waldauf. C’est à celle-ci que le chevalier Waldauf zu Waldenstein (mort en 1501), confident de l’empereur Maximilien Ier et d’origine paysanne, fit don de son imposante collection de reliques composée de plus de 100 reliques richement enchâssées. Les quelques reliques restantes sont encore exposées dans les vitrines murales. La Vierge qui pare l’autel provient des ateliers de Michael Pacher.

Chapelle Ste Madeleine - Hall

La chapelle Sainte-Madeleine est située près de l’église paroissiale. Cette chapelle à deux étages, dont l’édifice actuel date de 1330 mais dont le cœur est roman, était la chapelle mortuaire de la ville. L’étage inférieur abrite aujourd’hui une boulangerie tandis que la partie supérieure, accessible de plain-pied depuis la place de l’église sert de chapelle commémorative depuis 1923. Sur le mur est, on distingue au nord la Vierge trônant avec 4 saints et au sud le Cortège des Rois Mages. Ces peintures furent réalisées vers 1410, au début du style ondoyant. Sur le mur sud, une grande fresque à l’ouest représentant le Jugement Dernier a été réalisée plus d’un demi-siècle plus tard. Les scènes représentant la résurrection des morts et la gueule de l’enfer sont vraiment impressionnantes.

Le triptyque de style gothique tardif datant de la deuxième moitié du XVe siècle se trouvait à l’origine dans l’église du monastère Sainte-Madeleine de Halltal (St. Magdalena). Le panneau central montre des statues en bois de la Vierge à l’Enfant entre Sainte Marguerite à gauche et Sainte Catherine à droite ; dans la prédelle sculptée, on découvre la naissance du Christ. Sur l’avers des volets : des scènes extraites de la vie de la Vierge Marie ; sur le revers : Saint Henri et Saint Sébastien.
La peinture murale représentant l’Adoration de l’Agneau flanqué de tous les saints a été réalisée plus tard, en 1610.

Ancienne abbaye des Dames – Couvent du Sacré-Coeur

(c) TVB Hall-Wattens (10)
Deux ans après que l’hôtel de la monnaie eut été transféré du château Sparberegg au château Hasegg, l’archiduchesse Madeleine, sœur de l’archiduc Ferdinand II, fonda l’abbaye des Dames où elle emménagea en 1569 avec ses sœurs et d’autres dames nobles. Construite par Giovanni Lucchese, l’abbaye fut richement ornée de stucs en 1611 et en 1691. L’abbaye des Dames fut supprimée en 1783 et une grande partie de son riche patrimoine artistique fut détruit. Depuis 1912, l’ancienne abbaye des Dames fait à nouveau office de couvent.

Église des Jésuites – Église de Tous-les-Saints

Jesuitenkirche
Les Jésuites s’établirent à Hall pour assurer l’encadrement spirituel de l’abbaye des Dames et fondèrent un collège de Jésuites en 1571 et un lycée en 1573. Le monastère fut totalement restauré de 1671 à 1684.
Les deux églises situées sur la place Stiftsplatz sont les deux seules églises du Tyrol qui datent de la fin de la Renaissance.
L’église consacrée en 1610 (stuc datant de 1653) et baroquisée après 1650 fut supprimée en 1773. Le vaste complexe possédant l’une des plus belles cours intérieures du Tyrol abrite aujourd’hui le tribunal d’instance (Bezirksgericht).

Visite possible (de l'église)


Plus d'infos sur Hall in Tirol...

Attendez s'il vour plaît