langue

Français

Hall in Tirol - ville universitaire

La plus grande vieille ville du Tyrol

Partez à la découverte de ses ruelles et de ses places charmantes !

574 m d’altitude, 12956 habitants

Hall in Tirol est l’une des plus belles villes du Tyrol avec son centre historique médiéval qui compte parmi les mieux conservés d’Autriche. La vieille ville, qui est plus grande que celle d’Innsbruck, contraste bien avec l’architecture moderne : l’université, le Parkhotel ou l’ancien entrepôt de sel, récemment restauré et transformé en salle de manifestation et de réception.

Les somptueuses maisons témoignent encore aujourd’hui du riche passé de la ville. Grâce à l’extraction du sel dans la vallée de Halltal, Hall devint le centre économique le plus important du Tyrol du nord au Moyen Âge. L’Hôtel de la Monnaie, qui fut transféré en 1477 de Merano à Hall, le commerce sur l’Inn et le transbordement des marchandises ont fortement contribué à l’essor économique de la ville.

  • Tour de la Monnaie Hall in Tirol
  • Place « Oberer Stadtplatz » Hall in Tirol
  • Luthier Posch à Hall
Hall est aujourd’hui une ville trépidante où règne la joie de vivre : venez faire du shopping dans de petites boutiques et goûter à l’hospitalité tyrolienne dans un restaurant ou une auberge.
La vieille ville de Hall restaurée avec soin, le château Hasegg avec la tour de la Monnaie et le musée de la Monnaie attirent chaque année des visiteurs du monde entier.
La ville et la campagne se rencontrent lors du marché de Noël de Hall, la fête des radis ou la fête des agriculteurs de montagne bio. De nombreuses manifestations culturelles, notamment le festival de Pâques (Osterfestival), les journées littéraires internationales « Sprachsalz » ou les concerts Musik Plus, sont appréciées pour leur qualité bien au-delà des frontières de la ville.
Depuis 2004, Hall est une ville universitaire : l’université UMIT propose des cursus innovants dans le domaine de l’informatique médicale et des sciences de la santé.
  • Ancien entrepôt de sel de Hall in Tirol
  • Osterfestival Tirol - Festival de Pâques
  • Gargouille à Hall
Un peu d’histoire :

C’est en 1256 que Hall est mentionnée pour la première fois dans des documents.

Le nom de la ville est issu du terme médiéval « hal » qui signifie « sel ». La ville est nommée « Hall im Inntal » (Hall dans la vallée de l’Inn) dans des documents de 1316 et « Hall in Tirol » depuis le XIXe siècle. Ville de cure de 1938 à 1974, elle fut nommée « Solbad Hall » (Hall-les-bains-salins).

Au début du XIVe siècle, la saline était le lieu le plus important de la ville. La saumure était extraite dans la vallée de Halltal et acheminée vers la saline située près de l’Inn. Le sel y était ensuite récupéré par évaporation et exporté surtout vers le Rhin, la Suisse et la Forêt-Noire.

En 1281, l’église Saint-Nicolas fut achevée et consacrée. Elle fut agrandie de 1420 à 1440 et baroquisée au milieu du XVIIIe siècle. Jusqu’en 1786, elle fut dépendante de la paroisse d’Absam. En 1826, elle devint le siège du doyenné de Hall.

En 1303, Hall se vit octroyer la charte communale par le duc Otto de Carinthie-Tyrol : Hall obtint donc les mêmes privilèges qu’Innsbruck. Hall devint le centre économique le plus important du nord du Tyrol pendant les siècles suivants avec la plus grande vieille ville du nord du Tyrol.

En 1342, on construisit un hôpital sur la place basse de la ville. Aujourd’hui s’y trouve le couvent des sœurs tertiaires. Le nouvel hôpital fut construit au nord de la ville en 1914.

En 1356, Hall obtint le droit d’organiser des foires commerciales deux fois par an. Les marchés furent d’abord tenus dans la ruelle Salvatorgasse, qui s’appelait autrefois « ruelle du marché » (Marktgasse), et plus tard, à partir de 1406, dans le pré municipal situé au nord de l’hôtel de ville.

En 1406, le duc Léopold IV offrit « la maison du roi » - résidence secondaire des souverains du Tyrol - à la ville de Hall qui l’utilise depuis comme hôtel de ville.

En 1447, un incendie ravagea une bonne partie de l’enceinte de la ville ainsi qu’un grand nombre de maisons dans la ville haute. Grâce à la bonne situation économique, les dégâts furent réparés en quelques années seulement. Plus de 300 maisons (re-)construites à cette époque-là marquent - encore aujourd’hui - le paysage urbain.

En 1452, Hall obtint le privilège exclusif de transborder des marchandises. Un râteau en bois construit en 1307 en travers de l’Inn afin de retenir les troncs d’arbres acheminés par flottage nécessaires à l’alimentation des poêles de la saline, empêchait les bateaux de poursuivre leur voyage jusqu’en 1857.

En 1477, l’archiduc Sigismond le Riche transféra l’Hôtel de la Monnaie de Merano à Hall. Il était d’abord situé dans le château Sparberegg dans la ville haute et à partir de 1567 dans le château Hasegg. L’Hôtel de la Monnaie devint célèbre grâce à la création d’une pièce en argent qui fut frappée pour la première fois à Hall en 1486 et qui avait la même valeur que le florin d’or : le Guldiner. Cette pièce à laquelle on donna plus tard le nom de thaler, est considérée comme l’ancêtre du dollar.

La frappe de la monnaie prit fin officiellement en 1809, mais les bâtiments abritent depuis 1975 un musée qui retrace l’histoire de la production monétaire à l’aide de techniques diverses : le marteau, la presse à cylindres et le balancier. On peut également y découvrir des pièces commémoratives frappées à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de 1976 ou du 500e anniversaire de l’Hôtel de la Monnaie.

En 1534, Wolfgang Vitl originaire d’Augsbourg fonda une verrerie qui fut performante jusqu’au XVIIe siècle.

En 1567, l’abbaye des Dames et le monastère des Jésuites furent fondés. Le monastère des Augustines, situé près de l’église Salvatorkirche existait déjà à cette époque. Les Franciscains s’établirent à Hall en 1645 et les Clarisses (près de l’hôpital psychiatrique actuel) en 1723. Seuls les Franciscains sont encore présents à Hall. Au XIXe siècle, les Sœurs de la Sainte-Croix, les Sœurs de Saint Vincent de Paul et les sœurs Salésiennes vinrent également s’établir à Hall.

En 1670, un grand tremblement de terre détruisit une grande partie de la ville. Lors de la reconstruction, les maisons ainsi que les monastères et les églises furent baroquisés.

En 1740, un incendie détruisit 61 bâtiments dans le quartier des tonneliers. Un autre incendie en détruisit 42 en 1795.

En 1858, on fêta l’ouverture de la première ligne de chemin de fer. La navigation sur l’Inn et les foires commerciales perdirent alors de leur importance.

En 1930, on inaugura l’établissement de cure (Kurmittelhaus) et peu après, le Parkhotel (sur le modèle de villes de cure importantes comme Bad Reichenhall en Bavière). On souhaitait bien sûr que Hall devînt une ville de cure célèbre, mais ce projet échoua à cause de la crise économique mondiale omniprésente à la fin des années 1920.

Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux quartiers résidentiels naquirent autour de la vieille ville.

En 1967, la saline ferma ses portes. C’est ainsi que se termina la riche histoire du sel à Hall.

En 1972, l’autoroute A12-Inntal fut achevée. Un nouveau pont sur l’Inn permit aux habitants de la ville d’y accéder directement. L’A12 devint d’ailleurs rapidement l’axe routier le plus important du trafic transalpin nord-sud.

Un an plus tard, la revitalisation de la vieille ville de Hall commença : environ 300 maisons furent assainies et rénovées avec soin dans les années qui suivirent. Hall devint un exemple de revitalisation urbaine, même au-delà de l’Autriche ; en 1984, elle obtint même le premier prix national du patrimoine culturel en raison de la revitalisation réussie de la vieille ville. Par ailleurs, ce fut un grand honneur pour Hall d’obtenir en 1986 le drapeau d’honneur du Conseil de l’Europe.

Lors du 700e anniversaire de la ville de Hall en 2003, on construisit la tour de verre futuriste du Parkhotel qui devint le nouvel emblème de la ville. Le bâtiment principal du Parkhotel, qui avait été réalisé par l’architecte Lois Welzenbacher en 1930/31, fut restauré et retrouva son aspect original.

Cette année-là, le Musée de la Monnaie, qui avait été modernisé et agrandi, rouvrit ses portes. La réplique d’une presse à cylindres datant du XVIe siècle, reconstruite fidèlement, constitue désormais le cœur du musée. Il obtint le label de qualité « musée reconnu » autrichien.

En 2004, Hall devint ville universitaire : l’UMIT, université privée d’informatique médicale et de sciences de la santé, s'établit à l’est de la ville dans le centre d’innovation médicale Eduard-Wallnöfer.

(Source : Archives municipales, Hall in Tirol ; juillet 2011)



Office de tourisme Region Hall-Wattens : N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement !

Horaires d’ouverture : lun-ven 9h00-18h00, sam 9h00-13h00
Le foyer (dépliants, infos sur hébergements, etc.) est ouvert tous les jours de 8h00 à 22h00.

Adresse :
Unterer Stadtplatz 19
6060 Hall in Tirol
Tél. +43 (0)5223 - 45544
Fax : +43 (0)5223 - 45544-20

Attendez s'il vour plaît