SummerWinter
Menu

Thomas d’Olera au Tyrol

Frère Thomas d’Olera (c)www.kapuzinerneumarkt.org

Thomas d’Olera (aussi Fra Tommaso ou Frère Thomas), originaire d’Olera dans les Alpes Lombardes, vécut de 1563 à 1631. Enfant, il était berger et la seule éducation qu’il reçut, c’était ce que lui enseignait sa mère le soir. À l’âge de 17 ans, il entra dans la congrégation des Capucins. Plus tard, il se rendit avec quelques frères au Tyrol pour répandre l’ordre des Capucins dans les pays germaniques. Pendant trente ans, Thomas d’Olera s’investit au Tyrol pour la réconciliation et contre la scission de la foi, d’où le nom qui lui fut attribué : « Saint frère du Tyrol ». Il est enterré dans l’église des Capucins à Innsbruck et fut béatifié à Bergame en 2013.

Sa vie et ses activités et dans la région

En 1593, l’archiduc Ferdinand II (1529-1595) fonda le monastère des Capucins à Innsbruck et en 1594, Georg Benigni de Brixen consacra l’église à Saint François. En 1606, le commissariat général du Tyrol fut élevé au rang de province. En effet, l’archiduc connaissait les Capucins de Rovereto et souhaitait qu’ils s’installent à Innsbruck. Les Servites (Servi di Maria) s’établirent à Innsbruck à la même époque. Frère Thomas aurait déjà été présent à Innsbruck lors de la fondation de la province. C’était politiquement parlant une époque de grandes tensions et de gros affrontements religieux. De nombreux employés de la saline de Hall et des mineurs de Schwaz étaient devenus protestants de la confession d’Augsbourg. Le luthéranisme s’étendit surtout dans la vallée de l’Inn. Mais les Habsbourg, la noblesse fidèle à l’empereur, les Jésuites et l’ordre des Capucins, qui se répandit rapidement, luttaient pour le catholicisme. Dans l’abbaye royale et impériale des Dames à Hall, fondée en 1567 par l’archiduchesse Magdalena (1532-1590), fille de l’empereur Ferdinand Ier, vivaient les deux filles de l’archiduc Charles II, Maria Christina (1574-1621) et Eleonora (1582-1620). Dans plusieurs lettres, Frère Thomas exhorta ces deux Dames à être fidèle à la foi et à l’amour de Dieu. Il correspondit aussi par lettre avec Magdalena, Helene et Margareta, les trois filles de l’empereur Ferdinand Ier. Il était l’ami du souverain tyrolien Léopold V. Pour ce dernier, Frère Thomas était le « mystique de la réforme catholique », « l’homme spirituel » à la Cour d’Innsbruck. Léopold et son épouse Claude de Médicis l’autorisèrent « à venir au palais à toute heure de la journée ». Le souverain rendit assez souvent visite à ce frère pieux dans sa modeste cellule.

La construction de l’église Saint-Charles

Hippolyte Guarinoni (1571-1654), personnage très influent et très estimé, vécut également dans la région à l’époque du Frère Thomas. Comme la ville de Hall avait été épargnée en 1611 par la peste qui fit des ravages dans de nombreuses parties du Tyrol, le docteur Guarinoni décida de construire une église votive. Toutefois, des années défilèrent sans que ce projet se réalise. Frère Thomas insista pour qu’il commence enfin la construction de l’église près du pont de Volders : une église en l’honneur de Saint Charles Borromée, Saint Ignace et Sainte Françoise Romaine. Cette église nommée « Bruggnkirche » (église du pont), située au bord de l’Inn, fut construite de 1620 à 1654 avec maintes difficultés. Il s’agit d’une église baroque dotée de 6 coupoles, d’un clocher à trois côtés arrondis, ressemblant presque à une cathédrale orthodoxe russe. Les troubles de la guerre de Trente Ans (1618-1648) ainsi que l’énorme pauvreté du peuple retardèrent sa construction. Comme l’avait prédit Frère Thomas, le docteur Guarinoni participa à la fin de la construction de l’église, décéda peu après et y fut enterré. De nombreuses personnes critiquèrent le fait que cette église magnifique était située si près de l’Inn. Il y avait donc un grand risque d’inondation. Frère Thomas les rassura de la manière suivante: « Sans aucun doute, Dieu assume les soucis pour l’église, mais aussi les saints auxquels l’église est consacrée seront vos protecteurs… » Et l’église n’a vraiment jamais été inondée par les eaux de l’Inn dans les 350 années précédentes. Lors de la construction de l’autoroute Inntal, l’Inn a été déplacé et l’autoroute chemine entre l’église et la rivière.

Béatification en 2013

En 2000, l’évêque de Bergame écrivit une lettre au pape en lui demandant d’inscrire Fra Tommaso sur la liste des bienheureux. La cérémonie de l’exhumation des reliques de Thomas d’Olera eut lieu en l’église des Capucins à Innsbruck avant Pâques 2012. Thomas d’Olera était aumônier et prédicateur à Innsbruck pendant les 13 dernières années de sa vie.

Les ossements du Frère Thomas d’Olera sont inhumés dans l’église des Capucins. Les visites de son tombeau sont possibles à tout moment.

Inscription au +43 (0)512/584914

Kapuzinerkirche
Kaiserjägerstraße 6
6020 Innsbruck