SummerWinter
Menu

La légende de l'esprit du Bettelwurf

Après les dévots frêres de fôret, des nonnes emménagerent dans le batiment de cloitre de St. Magdalena, qui parcontre n'etaient pas tous dévote et complaisante.
Un jour un pauvre travailleur de mine de sel vient a la porte du cloitre et demanda aumône pour sa bande d'enfants affamé. Maussade la concierge lui donna un morceau de pain dur comme de la pierre. L'homme devient furieux et cria: "Vous pouvez bouffer ce truc vous-même, espece de radine!" Et avec un fort jet il lanca le pain contre le mur de rocher. Mais le pain est un cadeau de dieu, qu'il soit mou ou dur, lequel on doit traiter soigneusement. C'est pour cela que la nonne etait aussi complètement horrifié par cet acte. Elle s'ecria: "Cela tu va devoir expier. Tu ne trouvera pas de paix dans ta tombe. Sans répit ton esprit devra errer dans cette vallée."

Et c'est ainsi que cela vient. L'homme n'a plus jamais été vu depuis. Invisible il hante entre les murs de rocher de la vallée de Hall. En hiver il declenche des avalaches de poussiere, en été il défait des coulée de boue et de pierres des roches fêlé. Pendant des chauds jours de foehn l'on peut entendre son hurlement et sa rage dans les fentes de roches.

Mais aussi l'avarice de la nonne fut punit. Un tremblement de terre en l'année 1670 abima fortement le batiment du cloitre et 19 années plus tard celui-ci fut detruit completement par un autre tremblement de terre. Le rocher escarpé et raide contre lequel le travailleur de mines avait jeter le "Bettel" (le "truc"/pain dure) fut appeler "Bettelwurf" (jet de "Bettel") par les gens.

Et l'on se raconte...