SummerWinter
Menu

Jakobus Stainer, le "père du violon allemand"

... fils d’un mineur qui travaillait dans les mines de sel de Hall, est né vers 1617. On ne sait que peu de choses de son enfance et de sa jeunesse.

On suppose qu’il était petit chanteur (Singknabe), qu’il apprit le métier de menuisier et qu’il séjourna vers 1640 à Crémone, centre de la lutherie, où il jeta les fondements de son œuvre artistique.

En 1645, il se maria et ouvrit un atelier à Absam. Il livra plusieurs instruments de musique d’excellente qualité à la cour d’Innsbruck où régnait à l’époque l’archiduc Ferdinand Karl. Celui-ci conféra à Stainer le titre de « erzfürstlicher Diener » ; sous l’empereur Léopold Ier, il obtint le titre de « kaiserlicher Diener ». Stainer jouissait donc déjà d’une excellente réputation. Il vendit ses instruments dotés d’une belle sonorité à de grands monastères, à la maîtrise des cathédrales d’Innsbruck, de Munich, de Salzbourg, de Kroměříž (Olmütz), de Brixen, de Bozen, de Meran et même à la cour d’Espagne.

Stainer ne forma aucun apprenti ou élève car il voulait « juste rester tout seul sans héritier ou apprenti et souhaitait que son art mourût avec lui et que ses violons fussent estimés à plus haute valeur plus tard.

L’art de la lutherie est encore présent dans notre région. Le maître-luthier Arnold Posch perpétue cette tradition et vous fait découvrir son travail et l’histoire de la lutherie lors d’une visite guidée.

Contact :
Arnold Posch, maître-luthier
Schlossergasse 11
A-6060 Hall in Tirol
Tél. +43 (0)5223-54 290

Et l'on se raconte...