SummerWinter
Menu

Exploitations des mines de sel à Hall

"L'or blanc"

... comme le sel est aussi surnommée, etait l'un des facteurs qui apportons la richesse à Hall (nommée Solbad Hall avant). 9 km au nord de la ville, dans la vallée de Hall, le sel etait gagner d'environ 1244 à 1967.

Position et formation de la montagne de sel

Le stock de sel ouvert en 8 horizonts est positionner sur 1.334 à 1.635 m d'altitude. L'extension du réseau de lignes encore ouverts, même si plus accessible completement, est estimer à 20.000 mètres courant, avec les vieux batiments à environ 40.000 mètres courant. Les entrepots de sel alpines font partie de la formation permien et trias et sont issue il y a environ 200 à 300 mio. d'années. La pression imposante des montagnes à presser les masses de sel et d'argile du stock de sel d'origine par des fentes et failles dans les couches de montagne. Ce sel, une liasion de métal (sodique) et d'un gas (chlore), est inséparablement relier a la fondation, dénomination et à la structure économique et sociale de la ville de Hall, nommée Solbad Hall auparavant.

Découverte de la montagne de sel

Un riche treillis de légendes et de suppositions entoure la découverte de la montagne de sel. C'est ainsi qu'une légende raconte d'un berger qui éteiniait sont feu avec de l'eau de source et découvrait des croûtes de sel sur les restes de bois carboniser. Typique est l'histoire du gibier ou du bétail en train de paturer, qui découvrent les sources de sel et les fonts remarquer aux chasseurs et bergers.

Le comte de Brandis raconte: "Anno Domini 1275 le magnifique don de dieu de Hall à travers Niclausen de Rohrbach à été inventer, comme il s'attarda souvent dans les montagnes et à observer comment des cerfs et chamois, ainsi que le bétail de la région, se rassemblait a certains endroits et lechait les pierres salées, sur quoi on commencait a creuser et ammena l'oeuvre enfin à son état merveilleux de maintenant."
Que le comte de Brandis mis la découverte sur l'année 1275, est probablement relier avec le plus vieux livre d'office de la saline de Hall. Mais contre cette année est l'important débit de sel autour de 1244. Les mineurs ne se tenait pas au répos de travail des dimanches et jours féries, sur quoi l'évêque Egno de Brixen donna la procuration au Probst de Wilten, de forcer les travailleurs de la saline à respecter le répos de travail par infliction de punition de l'église.

"Die Freiung" (juridiction de la saline)
A coté de beaucoup d'autres droits le roi Heinrich donna au "Pfannhaus" aussi le droit de "Freiung", sur quoi ce forma un espace de justice independant de la justice de la ville de Hall. Le justificatif documentaire: "ce qui se passe en luxure et délit dans notre "Pfannhaus", pour autant que vont les chéneau, ceci doit etre redresser et améliorer ici et non autre part."

La "Freiung" de la montagne de sel commenca a la chapelle de la montagne dans la vallée de Hall, monta par la valée et alla jusqu'a derriere la montagne de sel. A l'interieur de cette "Freiung" régionale personne qui etait employé a la montagne de sel, avait le droit d'etre arreter par les organs de la justice de Thaur. Même pas si il s'etait fait coupable d'un crime de méfait. En dehors de cet éspace chaque minier avait encore la "Freiung" personelle, qui etait limité a de légérs délits, si il etait sur le chemin du travail a la montagne de sel.

L'obtention d'eau saline a la montagne de sel
À l'exploitation des mines de sel l'on gagne de l'eau saline. Dans un hectolitre sont environ 32 kg NaCl et des sel d'à coté. Durant des siecles l'on a employer une methode speciale: le procédé "Laugverfahren". Le premier creux d'une installation fabrique est fait sauter d'un diamètre de 30 à 40 m et d'une hauteur de 2 m. Par le "Sinkwerk" l'espace fabrique reste toujours accessible par en haut, et reste fermer a l'horizont du bas par le "Wehrdamm".

Par le "Sinkwerk" (fabrique de baisse) le barrage est remplit jusqu'en haut avec de l'eau qui dissoude le sel jusqu'a la pleine saturation de 32 kg/hl des montagnes "Hasel". Les éléments irrésoluble (argile, platre, ahydrit) tombent par terre (pied de fabirque) et forment le "Werkslaist". L'eau saline gagner est vider par le tube de fabrique qui est poser dans le barrage. Ce processus peut être repeter jusqu'a ce que la montagne est lessivée jusqu'a l'horizont d'en haut. L'eau saline à été transférér au "Sudhaus" à Hall par des tube en bois et en partie par des tuyeau en fonte.

L'obtention de sel dans la saline Hall
L'obtention de sel s'opera jusqu'a l'année 1951 dans deux poêles chauffer par du feu avec une surface de chauffement d'environ 140 m² par poêle. Par cette methode d'obtention de sel de grandes parties de vapeur d'eau s'évadait directement en dehors, par quoi une enorme pêrte de chaleur se créa. C'est a cause de cela qu'en 1951 une installation thérmo compression à été mise en service, qui permetta une facon de travail plus rationelle. Les vapeurs ont été compresser par un compresseur éléctriques, rechauffer en même temps et a nouveau ammener au systeme de chauffement du vaporisateurs. Pour éviter la création de pierre de chaudière dans le vaporisatieur, l'eau saline devait etre purifiée avant la vaporisation.

Dans le nettoyage d'eau saline les sels d'a cotés p.e. des liasion de magnésium (par un ajout de lait de calcaire) ou des liasions calcium (a l'aide de soude) ont été précipiter.

Aprés le nettoyage l'eau saline à été rechauffer et ensuite transferer dans le vaporisateur. Les cristaux de sel se rassemblait dans la basse partie du vaporisateur, d'ou ils etaient pomper par un mélangeur en état pultacé dans la centrifugeuse. Dans la centrifugeuse l'humidité du sel à été descendu a un rest d'environ 2,5 %. Par des bandes transporteuses le sel etait transferer dans le magazine et de la preparer prêt à être expédié par des machines d'emballage automatiques.

La saline de Hall à été fermer en 1967. Mais le musée de l'exploitation des mines au coeur de la vielle ville de Hall donne aujourd'hui l'impression d'être soi même "sous jour".

Le Légende...